AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deal or no deal [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Casper Derek
Prostitué
avatar

Nombre de messages : 1113
Age : 35
Amis/Ennemis : Personne
Côté coeur : Personne non plus... surtout pas moi-même
Phrase perso : Quand on naît dans la merde, on reste dans la merde...
Date d'inscription : 22/05/2008

[ Votre perso : fiche a remplir ]
Santé / Humeur:
5/50  (5/50)
Etudes suivies / Job / Situation: Personne, dans les deux cas
Pêché actuel: Orgueil

MessageSujet: Deal or no deal [libre]   Dim 25 Mai - 21:49


Partir avait semblé être le mieux. Fuir semblait l’unique issue. De toutes façons, si la vallée lui avait offert de nombreux clients, ça faisait déjà longtemps qu‘il avait fait le tour aussi, changer de ville ne pouvait être que bon pour les affaires. L’ennuie, c’était de tout recommencer, se faire une place, marquer son territoire... Et ça risquerait d’être ardu dans cette grande ville. Enfin, Casper était prêt à relever les manches et à baisser son froc!

Casper Derek arriva à San Francisco le lendemain, faisant de l’autostop mais n’arrivant que rarement à trouver une âme charitable pour embarquer notre héro vers de nouvelles aventures. C’était un miracle qu’il ait pu passer autant de temps sans se poudrer le nez et maintenant débarqué en ville, le besoin se faisait pressant. Vêtu d’un vieux T-shirt qui, sûrement, un jour, avait déjà été blanc et qui lui collait au corps comme s’il était une taille trop petite, en fait, c’était probablement ça le problème avec ce T-shirt, et d’un vieux jean dont les bordures au niveau des chevilles commençaient à dangereusement s’effilocher, il marchait dans les rues de la ville à la recherche de quelqu’un qui serait susceptible de connaître quelqu’un qui pourrait le mettre sur la voix d’une personne qui... M’enfin bref, il cherchait de la coke! Et voilà le principal ennuie quand on cherche une quelconque substance illicite dans une ville où on a aucun repaire et aucun contacts, ça nous force à chercher et, par le fait même, à se faire peu subtile. Donc, en marchant de rues en rues dans le quartier de Lombard Way, il cherchait du regard tout en questionnant certains type qui avaient l‘air de s‘y connaître quoique les apparences sont parfois trompeuses, observant par le fait même s’il n’y avait pas un bon endroit où se balader en espérant qu’une voiture s’arrête et l’invite à monter à bord. Y avait-il une rue reconnue pour les pute en sont genre? Ouais bon, c’est vrai que chaque villes ont leur quartier de tapettes et chaque villes ont leur rue de pute... Ne restait plus qu’à la trouver. Dans la vallée, c’était si simple. Il avait SA rue, SON bout de trottoir qu’il défendait comme s’il portait son nom, se faisant parfois (trop souvent) violence.

Un garçon au look un peu bizarre (un look similaire à celui du jeune Derek, en fait) lui conseilla d’aller au vieux terrain de basquet, là où se trouvaient habituellement les petits dealers de bas étages. Par chance, la nuit était chaude et agréable, aussi, il pouvait marcher dans sa tenue estivale sans avoir froid. Au dit terrain, il ne trouva personne. Peut-être les dealers allaient passer plus tard ou alors, on l’avait nargué. N’ayant rien de mieux à faire, Casper décida d’attendre que quelqu'un passe, prêt à tout pour trouver un peu de poudre magique mais aussi, prêt à se défendre en cas de besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deal or no deal [libre]   Dim 15 Juin - 6:47

(car même la plus petite toile d'araignée est constituée de milliers de fils)

Le Professeur Reilly venait d'arriver également sur Frisco depuis Los Angeles afin de prendre ces fonctions de professeur à l'université lors de la rentrée de Septembre. Il sétait pour le moment installé dans une résidence universitaire, ne voyant pas l'intérêt de s'éloigner d'avantage de sa salle de cours, ce qui lui laisserait largement le temps d'arriver, celle-ci se trouvant à 5 minutes de marche (donc, en courant, pas coiffé et débraillé parcequ'il à pas vu l'heure, ce serait encore plus rapide).
Mais bon, rester dans une fac ne constituant pas l'essentielle de son occupation, notre bon Joshua Andrew Reilly et puisqu'il se trouvait dans une nouvelle ville, autant en profiter pour s'y ballader, les cours ne reprendraient que dans une semaine ce qui lui laissait encore largement le temps.

Profitant de la fraîcheur de la nuit, il s'était vêtu de son jean et de sa chemise à carreaux rouge traditionnelle, de sa paire de basket et de quelques dollars pour aller faire une petite ballade du côté de Lombard Way où il savait que les étudiants se rendaient, bien que sans savoir pourquoi. De son point de vue, cela devait forcément être pour des équipements sportifs ou alors, comme à L.A., les gangs recyclaient ce genre d'endroits pour faire leurs trafics.
Il s'alluma une Wild Seven, sa marque de clopes préférées et se rendit sur le terrain de baskets, un peu déçu de voir qu'il n'y avait personne. Au loin croisait une voiture de patrouille, un léger petit vent venu de la mer se leva et il s'assit sur un banc pour apprécier les dernières heures de l'été.


Dernière édition par Joshua Reilly le Mer 18 Juin - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Casper Derek
Prostitué
avatar

Nombre de messages : 1113
Age : 35
Amis/Ennemis : Personne
Côté coeur : Personne non plus... surtout pas moi-même
Phrase perso : Quand on naît dans la merde, on reste dans la merde...
Date d'inscription : 22/05/2008

[ Votre perso : fiche a remplir ]
Santé / Humeur:
5/50  (5/50)
Etudes suivies / Job / Situation: Personne, dans les deux cas
Pêché actuel: Orgueil

MessageSujet: Re: Deal or no deal [libre]   Lun 16 Juin - 21:05



Les minutes (qui semblaient des heures) passaient trop lentement. Personne. Toujours personne. Et le manque se faisait de plus en plus important. L’impatience. Un peu de poudre pour travailler, travailler pour un peu de poudre. Il allait bientôt s’arracher les cheveux pour passer son stress quand il vit un homme arriver. Un homme qui avait l’air trop bien pour vendre de la cocaïne mais parfois, les apparences étaient trompeuses.

Et puis, s’il ne vendait pas, peut-être voudrait-il de ses services... Bon, en théorie, il était hors service. Après le viol qu’il venait de subir à Velvet, une pénétration était hors de question. Sauf si, bien sûr, on y mettait le prix fort. Mais en fait, Casper comptait plutôt se servir de sa bouche. Vite fait bien fait, une pipe était encore ce qu’on lui demandait le plus souvent, particulièrement quand les clients ne voulaient pas payer pour l’hôtel. L’ennuie avec les fellations, c’est que ça coûte peu cher. On ne peut pas charger le plein tarif pour une simple pipe faite dans un stationnement que pour une heure entière de grosse baise sale. De loin, Casper examina le type, le détaillant. Que devait-il lui dire? Comment l’aborder? Ha! Pourquoi avait-il changé de ville aussi? Tout était tellement plus simple à Velvet. Il savait exactement qui vendait et qui baisait. Mais là... Ce type pouvait être l’un ou l’autre, voire les deux ou encore aucun...

Il s’approcha donc du type. Un vieux terrain de basket. Ce n’était pas le genre d’endroit où on traînait innocemment la nuit... Arrivé tout près du type, il lui dit d’emblé:


- Tu vends ou tu achètes?


Il se tint droit, nerveux, attendant la réponse, prêt à négocier ou encore à se défendre. On ne sait jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deal or no deal [libre]   Mer 18 Juin - 18:44

Joshua était en train de réfléchir à la maniére dont il s'y prendrai le premier jour pour mater sa classe d'étudiants, pour leur faire rentrer dans le crâne que si ils bossaient pas, ils s'en foutraient et les sacquerais à la première connerie ou selon sa gueule de bois. Il souriat en pensant aux vilains tours qu'il allait pouvoir jouer aux autres profs, aux surveillants et surtout, au fait qu'il allait pouvoir avoir accès au labo de chimie. Après tout, l'Université de Frisco ne le lui avait pas encore interdit officiellement...

Et c'est alors que surgit le jeune homme. Un blondinet à l'air plutôt hagard, des yeux en mouvement, une voix légérement cassé, frissonnant. Joshua savait qu'il avait à faire avec un junkie, un type en manque qui pourrait très bien décider de le planter pour sa dose. Mais il s'en foutait. Son médecin ne lui donnait plus très longtemps à vivre et c'était là le genre de pensées qui peut vous immuniser à la peur.


-"Ni l'un, ni l'autre. Désolé l'ami, mais c'est pas dans le coin que tu trouveras ton fixe ce soir. Les flics sont de sortie, les dealers ont changés de crémeries pour la soirée."


Il avait dit cela d'une voix atone, juste une constatation. Il continua de scruter le jeune homme avant de regarder le ciel. Il tendit le bras vers lui, tenant au bout de sa main son paquet de clopes:


-"Tiens, c'est pas pareil mais ça te fera tenir quelques heures au max."
Revenir en haut Aller en bas
Casper Derek
Prostitué
avatar

Nombre de messages : 1113
Age : 35
Amis/Ennemis : Personne
Côté coeur : Personne non plus... surtout pas moi-même
Phrase perso : Quand on naît dans la merde, on reste dans la merde...
Date d'inscription : 22/05/2008

[ Votre perso : fiche a remplir ]
Santé / Humeur:
5/50  (5/50)
Etudes suivies / Job / Situation: Personne, dans les deux cas
Pêché actuel: Orgueil

MessageSujet: Re: Deal or no deal [libre]   Sam 21 Juin - 2:29


Sentant le bout de son nez devenir humide, Casper passa les doigts de sa main droite sous ses narines en reniflant bruyamment. Il regarda autour de lui pour voir si quelqu’un approchait. Mais non, personne. Que lui et le type dans ce terrain de basket désert en pleine nuit. Un peu suspect mais personne ne semblait les voir. Il s’approcha de lui afin d’entendre sa réponse mais il fût déçu par les premiers mots qu’il entendit. Ni l’un ni l’autre. L’étranger fit alors une longue phrase que Casper ne put entendre. Enfin, il avait compris les mots, certes, mais son intérêt était ailleurs aussi, le sens de la phrase lui échappa. Bon, il se préparait déjà mentalement à tourner les talons et aller voir ailleurs s’il ne pouvait trouver de quoi le contenter mais le type lui tendit son paquet de cigarettes. Tant qu’à faire, ce serait mieux que rien, du moins pour l’instant. Il tendit le bras vers les clopes, en glissa une du paquet pour la mettre entre ses lèvres. Wild Seven. Il ne connaissait pas cette marque mais peu lui important. Une clope n’était qu’une clope. Il plongea ensuite la main dans sa poche pour en extraire son briquet jetable orange. En silence, il alluma la cigarette puis remis le briquet dans sa poche. Il prit une longue bouffée qu’il laissa pénétrer dans ses poumons longtemps avant de souffler la fumée bleue par sa bouche. Il jeta un coup d’oeil au mec. Que pouvait-il faire là si ce n’était pour vendre ou acheter de la drogue? La réponse lui semblait claire.


- Je te fais une pipe ?
lâcha-t-il tout naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velvetvalley.forumsactifs.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deal or no deal [libre]   Lun 23 Juin - 8:01

La franchise du jeune homme surpris de beaucoup le bon professeur, qui, il fallait bien l'avouer, ne s'attendait pas à une telle proposition. Encore qu'il aurait pût s'en douter, après tout, San Francisco était une ville à la longue tradition libérale, plus ancienne même que Los Angleles, royaume de la décadence. Il aurait dût s'y attendre, après tout, cela lui était déjà arrivé à Vegas, à Reno et à L.A. alors Frisco...

Sa réaction fut plutôt commique, et elle l'aurait été d'avantage si il avait été en train de boire quelque chose. Comme si on lui avait placé un taquet dans l'estomac il souffla d'un long "ouf!", en secouant la tête en signe de dénégation. Il souriait, à la limite d'éclater de rire. En fait, il avait même du mal à se contenir et ces épaules se haussaient en rythme.

Il tira une taff sur sa clope mais il dut recracher aussitôt, en pouffant de rire et en toussant, se tapant la poitrine pour faire sortir les restant de fumée.

Avec une voix souriante, il lui répondit sur un ton doux:

-"Non merci jeune homme, sans façon. Je ne suis pas de ce genre. Mais merci pour la proposition. Si un jour je change d'avis, je sais où aller..."

Il tira alors une nouvelle fois sur sa cigarette, plus posé cette fois-ci et ne toussa pas, mais il riait encore pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deal or no deal [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deal or no deal [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche au Deal
» PACKAGE DEAL parfait pour les series
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Number 8 :: Centre ville de San Francisco :: Lombard Way :: Vieux terrain de basket-
Sauter vers: